La question peut se poser !

 

Pâte sablée (farine, beurre, sucre, oeuf, sel)

On mélange tout d’abord de la farine salée et du beurre dur en petits morceaux. On obtient alors un
matériau « sableux », constitué de grains de farine agglomérés grâce au beurre.
Puis on ajoute le sucre et l’oeuf (ou seulement le jaune).
L’ajout de ces ingrédients permet de lier les grains de sables entre eux, comme du sable mouillé.
On fait rapidement un pâton, sans pétrir (la pâte se travaille du bout des doigts), et on le réserve au
frais avant de le façonner et de le cuire.
Mais à la cuisson il y a évaporation, et les grains se désolidarisent.
La pâte sablée est très fragile à la sortie du four., et il faut la laisser refroidir avant le démoulage.

C’est une pâte sèche et sucrée, friable, qui donne à la dégustation une sensation caractéristique de
« sable » fin et fondant.

On peut en faire des sablés, des tartes, des petits fours…
Elle est utilisée de préférence pour les tartes aux fruits rouges (myrtilles, fraises, framboises) ou au
chocolat,

pops pâte sablée tarte à la fraise

Pâte brisée (farine, eau, beurre, oeuf, sel)

On mélange de la farine salée et de l’eau, et l’on obtient une pâte compacte et élastique.
L’incorporation du beurre mou, qui est hydrophobe, est plus difficile !
Cette pâte ne contient pas de sucre.
Il faut la travailler rapidement du bout des doigts, afin qu’elle ne devienne pas cassante, puis la
réserver au frais avant de la cuire.
La pâte brisée se distingue par sa texture légèrement friable (mais non sablée) et croustillante, et
elle est lisse et craquante après cuisson.

C’est une pâte « familiale » : économique, facile à faire et à conserver, elle permet toutes sortes de
préparations, salées ou sucrées.

Elle est idéale pour les quiches salées, même si on peut l’utiliser pour des tartes dont la garniture
est bien sucrée, comme la tarte au citron, et pour les tartes aux fruits jaunes (pêches, pommes,
abricots, mirabelles..)

pops pâte brisée quiche